brando-design.com
Enseignement et Formation

Suivre une formation en apprentissage : tout ce qu’on doit savoir avant

Rate this post

Beaucoup de jeunes s’intéressent à la formation en apprentissage. Ce choix leur permet de se professionnaliser de manière efficace. Des chiffres donnés par le Ministère du Travail ne font que susciter encore plus les envies. Ils indiquent que 70 % des apprentis trouvent un poste dans les 7 mois qui suivent leur apprentissage dans un centre comme le CFA du 91. Comme ce modèle de formation implique d’un côté le monde de l’entreprise et d’un autre côté les formateurs dans la réussite des apprentis, ces derniers assimilent vite les formations. Leur intégration dans l’univers professionnel devient plus facile. Zoom sur les renseignements utiles concernant l’apprentissage dans un centre de formation des apprentis ou CFA.

Qu’est-ce que la formation dans un centre d’apprentissage ?

Suivre une formation dans un centre d’apprentissage c’est recevoir une formation qui inclut un contrat de stage pratique en entreprise. Juridiquement, le contrat d’apprentissage est un acte signé par un employeur et un apprenti salarié. L’objectif de ce type de formation est de donner l’opportunité aux jeunes d’alterner les formations théoriques et les formations pratiques. Il facilite l’insertion professionnelle des jeunes sur le marché du travail. Comme n’importe quelle formation professionnalisante, une formation auprès d’un CFA permet aussi d’obtenir des diplômes. Selon le niveau d’études atteint, l’apprenti peut avoir un CAP, un BAC, un BTS, une licence, un master, etc. Il peut également obtenir un titre professionnel certifiant les qualités acquises.

L’apprenti reçoit donc une partie de la formation a CFA et une autre partie en entreprise. La formation en CFA relève de l’Éducation nationale et de la Région, tandis que l’enseignement pratique est encadré par la structure d’accueil, c’est-à-dire l’entreprise. L’apprenti bénéficie alors de deux encadreurs ; l’un professionnel et l’autre pédagogique.

Tous les diplômes et niveaux d’études pouvant être obtenus dans les institutions diverses peuvent être également obtenus en CFA. Tout cela est possible grâce à la mise en place de passerelles avec les établissements sous statut étudiant ou scolaire.

Qui peut accéder à la formation en CFA ?

Tous les jeunes habitants sur le territoire français et âgés de 15 à 25 ans peuvent faire une demande d’intégration dans un centre de formation aux apprentis ou CFA du 91. Ils doivent passer par quelques étapes dont une visite médicale d’embauche. Celle-ci permet de vérifier si le candidat a les aptitudes lui permettant d’assurer ses fonctions en tant que salarié dans une entreprise.

Un jeune qui a moins de 15 ans eut aussi poursuivre ses études dans un CFA et signer un contrat d’apprentissage. Seulement, il doit avoir un diplôme qui justifie qu’il a bien fini sa scolarité du collège. Quelques autres exceptions sont également possibles. Dans le cas où un apprenti n’a pas pu poursuivre ses études pour des raisons indépendantes de sa volonté, il peut toujours se rattraper jusqu’à ce qu’il atteigne les 30 ans. Les travailleurs handicapés sont également autorisés à reprendre leurs formations en CFA quel que soit leur âge. Il en est de même pour les repreneurs et les créateurs d’entreprises s’ils ont besoin d’avoir une certification dans le cadre de leurs activités.

Comment trouver une entreprise et un centre de formation ?

L’apprenti a le choix entre trouver d’abord une entreprise d’accueil avant de choisir un CFA dans le 91 ou bien le contraire, trouver un CFA puis une entreprise.

Pour ce qui est de l’entreprise, tous les secteurs peuvent recruter que ce soit une entité publique ou bien privée. L’apprenti peut aller directement à la rencontre des responsables d’entreprise ou bien faire des recherches et prendre contact avec eux via internet. Outre les sites dédiés pour les emplois comme Pôle emploi, les annuaires peuvent aussi aider à retrouver des contacts ou des coordonnées d’entreprises. Les chambres de métiers et aux chambres de commerce et d’industrie sont aussi des adresses à ne pas manquer ainsi que les sites des conseils régionaux. Les CFA disposent aussi d’un réseau d’entreprises partenaires auxquels les apprentis peuvent accéder pour voir lesquelles les intéressent.

Pour l’intégration dans un CFA dans le 91, il faut d’abord consulter la liste des CFA proposée par les conseils régionaux. L’apprenti peut aussi prendre conseil auprès des centres d’information et d’orientation ou bien s’adresser au SAIA ou service académique de l’inspection de l’apprentissage du rectorat.

Quelles que soient les démarches à suivre, la signature d’un contrat d’apprentissage est l’unique document qui détermine l’entrée dans un CFA. Voilà pourquoi il est recommandé de trouver d’abord une entreprise avant un centre de formation d’apprenti. L’idéal est de commencer les recherches tôt.

Quels sont les domaines d’activité visés par cette formation ?

La plupart des places dans les CFA est octroyée à l’artisanat. Depuis quelques temps, les services sont également devenus nombreux. Parmi les domaines qui sont disponibles, il y a aussi les formations pour les métiers dans le commerce de détail, le bâtiment et la construction, l’alimentation, le service à la personne, le secteur automobile, l’électronique, l’hôtellerie et le tourisme, etc.

Le cycle de formation et la durée d’un contrat d’apprentissage sont similaires. La formation prend entre un et quatre en fonction du diplôme visé. Pour avoir un certificat d’aptitude professionnelle ou CAP, il faut passer deux années de formation. Le BAC professionnel est obtenu après trois années d’études et pour les apprentis handicapés, ils peuvent terminer leurs formations en quatre ans.

Combien gagne un apprenti en CFA ?

La formation dans un centre de formation des apprentis est gratuite. C’est l’employeur et la Région qui prennent en main la scolarité. Il se peut quand même que certains équipements individuels soient laissés à la charge de l’apprenant.

Pour ce qui est du salaire en apprentissage, c’est l’employeur qui le paie. Le CFA du 91 ne donne que la formation théorique uniquement. C’est l’âge et l’année d’études de l’apprenti qui déterminent en général la rémunération. Celle-ci est aussi évaluée en fonction d’un pourcentage du SMIC. Ce qui équivaut à 1521,22 € brut pour 35 heures au 1er janvier 2019. Il y a cependant des secteurs qui paient plus que les autres. C’est le cas du bâtiment. Il paie jusqu’à 40 % du SMIC pour les apprentis qui sont en première année.

Related posts

Créer un CV en ligne : quelles sont les erreurs à éviter ?

Traduire son CV français en anglais : comment faire ?

Faire une inscription en CFA

Leave a Comment